La Cure

La cure date du XVIIe siècle. Elle s’élève sur 3 niveaux. On peut remarquer au rez-de- chaussée une magnifique cheminée dont la plaque ne fonte porte l’inscription « DIV SOIT CANS M. FABRI » : « Dieu soit céans M. du Faure ». De chaque côté, on peut y lire les chiffres C.D et C.L soit 1650, ce qui pourrait dater cet édifice.

Visite générale du diocèse en 1673 par Monseigneur Le Camus, Crolles le 25 janvier 1673 :

« Le curé entretient un grand verger, un beau jardin… De sa maison  qui est sans exagérer une des plus belles maisons curiales qu’il y ait en France, tant pour sa beauté et la grandeur du baptis.. ? que pour la régularité. Il y a quatre  chambres et un cabinet au premier étage aussi bien qu’au second, outre la cave, il y a une chambre souterraine fort commode pour l’hiver comme pour l’été. Mention de grange te pressoir. Le tout a été bâti de pierre dont les curés possèdent le bénéfice. »

De mémoire locale, deux souterrains partiraient de la cure : un  vers l’abbaye des Ayes et un vers le château de Crolles. Des soupiraux, dans la cour de la cure, éclairent un début de galerie, fermée par des monceaux de terre.

A VOIR EGALEMENT
Gare du tramway
En savoir +
La Cure
En savoir +
Fontaines et bassins
En savoir +
Aqueduc
En savoir +