Cimenterie

L’exploitation du ciment à Crolles débute au milieu du XIXème siècle. C’est en 1817 que Louis Joseph Vicat met au point le ciment artificiel, « l’or gris ». Son fils crée la première usine à Grenoble dans les années 1840. Cette révolution technologique séduit plusieurs industriels qui se lancent dans l’aventure, les usines fleurissent.

En 1855, Paul Jouclard de Bernin, demande l’autorisation d’établir un four à ciment puis quelques années plus tard un moulin.

L’usine sera installée dans la gorge du ruisseau de Crolles, en aval de la cascade. Sa situation est idéale: le calcaire et la marne, matières premières, le bois  pour la cuisson et la force hydraulique pour entraîner les roues des moulins. Les éléments essentiels sont réunis pour permettre à cette industrie de prospérer pendant plus d’un demi-siècle.

Les directeurs vont se succéder et chacun en poursuivant l’essor de l’entreprise, a participé à la vie de la commune.

En 1866, le Conseil Municipal demande à ce que la poste installe un bureau de direction pour faciliter les opérations financières de tous ceux qui commercent, entre autre les fabricants de ciment. L’entretien des chemins étant très coûteux, ils se proposent de contribuer à la dépense.

Un des directeurs, M. Marsallat apportera sa contribution pour le rachat du péage du pont de Brignoud. Ses successeurs, M.M Rossignol et Delamarche participeront à la modernisation de la commune en devenant concessionnaire de la ligne d’éclairage en 1895, en payant le branchement au réseau téléphonique en 1900.

L’exploitation cesse à l’aube du premier conflit mondial, l’usine est rachetée par la maison Vicat.

Les directeurs:

  • Paul Jouclard
  • M.M Guichard et Martin
  • Société Marcellin, Brotte, Martin et Cie
  • Marsallat et Cie
  • M.M Rossignol et Delamarche
A VOIR EGALEMENT
Abbaye des Ayes
En savoir +
Aqueduc
En savoir +
La Cure
En savoir +
Cadrans solaires
En savoir +